Comité de normalisation à la FIF: Le ministère des sports souhaite une situation profitable au football ivoirien





comite-de-normalisation-a-la-fif-le-ministere-des-sports-souhaite-une-situation-profitable-au-football-ivoirien


 Le ministère des sports ivoirien dit prend acte de la décision de la Fédération internationale de football association (FIFA), de mettre sous normalisation la Fédération ivoirienne de football (FIF) et émet le vœu que cette situation soit éphémère mais profitable au football ivoirien.

“A vous qui êtes propriétaires, acteurs de cette faîtière, de cette fédération, mon premier vœu c’est que vous soyez dans les dispositions d’esprit de faire en sorte que ce qui vous arrive, s’arrête rapidement”, a dit le ministre Danho Paulin, jeudi 07 janvier 2021, à l’amphithéâtre du ministère des Affaires Étrangères à Abidjan, lors d’une rencontre avec les acteurs du football local pour leur exprimer ses vœux relativement à la situation qui prévaut au niveau de la faîtière.

M. Danho a expliqué avoir mesuré l’ampleur de la situation et tiré les conséquences qui en découlent à la suite d’une séance d’explication, mardi 5 janvier 2021, avec le président par intérim de la FIF, Déhoulé Omer et sa délégation à son cabinet.

C’est pourquoi, il a souhaité que malgré tout se qui passe, que cette “normalisation” soit éphémère mais profitable à notre pays, à la Fédération mais  surtout qu’elle soit efficace pour qu’on ait un retour rapide à la normalité, parce que ça va coûter de l’argent”.

Face à cette situation, le ministre en charge des sports a appelé tous les acteurs à faire preuve de responsabilité, et de lucidité pour que cette page sombre de l’histoire du football en Côte d’Ivoire soit tournée assez rapidement.

Devant les incompréhensions ayant entrainé le blocage du processus électoral sur le renouvellement des organes dirigeants de la Fédération, la FIFA, sur saisine des acteurs locaux ivoiriens, a auditionné les parties impliquées avant de prendre la décision d’installer un comité de normalisation sur une période d’un an en vue de gérer les affaires courantes jusqu’à l’élection des nouveaux membres du comité directeur de la FIF.

Le comité exécutif sortant, par la voix de son directeur exécutif, Sam Etiassé  et du responsable juridique, Raux Yao, ont animé une conférence de presse pour annoncer sa décision de saisir le tribunal arbitral du sport (TAS).

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Après plusieurs mois d’attente, Laurent Gbagbo récupère ses passeports

Assemblée nationale: Fin de la session ordinaire 2020 avec des lois impactant le progrès