Soro et GPS sur la bonne voie







L’acharnement du pouvoir Rhdp contre GPS s’est encore manifesté ce week-end à Bouaké. Les signes ne trompent pas.    

 

Le pouvoir Rhdp a encore étalé sa frilosité devant Générations et Peuples Solidaire (GPS), le mouvement citoyen présidé par Guillaume Soro. L’interdiction par les autorités, d’une rencontre de la Coordination des Mouvements et Associations de Soutien à Guillaume Soro (CMA-GKS) prévue samedi dernier au Centre culturel Jacques Aka de Bouaké, confirme, en effet, une fois de plus, la hantise du régime Rhdp face à tout ce qui concerne l’ancien président de l’Assemblée nationale. 

Mais en même temps, cette interdiction d’une activité des partisans de Guillaume Soro, qui arrive après tant d’autres, dont l’inoubliable descente de loubards qui a coûté la vie au jeune SoroKognon en 2018 à Korhogo, doit aussi leur rappeler qu’ils sont sur la bonne voie. « On ne jette des pierres qu’à l’arbre chargé de fruits », dit le proverbe. Et cet acharnement vis-à-vis d’eux est la preuve qu’ils constituent aujourd’hui la principale force d’opposition au pouvoir ivoirien. Un pouvoir qui se rend compte, année après année, que malgré les pires formes de persécution qu’il fait subir à l’ex-Premier ministre et ses soutiens, la flamme soroïste ne s’éteint pas. Bien au contraire, cinq mois après le passage en force d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat inconstitutionnel, la ferveur est intacte au sein de GPS où l’heure est à la fusion de tous les mouvements et partis politiques proches de l’ancien chef du Parlement. 

Ce projet de fusion et de restructuration était d’ailleurs le sujet principal de la rencontre qui n’a pu se tenir ce 27 mars à Bouaké. Cependant, la décision d’interdiction qui a empêché la tenue de cette activité devrait être accueillie comme une victoire. Car, elle exprime éloquemment la force que GPS représente aux yeux des décideurs actuels. Aussi, cette interdiction ne sera certainement pas la dernière du genre. Il faut s’attendre à ce que la fatwa qui plane sur les partisans de l’ex-député de Ferké, s’applique encore à Bouaké ou d’autres contrées du pays. Mais, cet acharnement du pouvoir Rhdppourra-t-il freiner la mobilisation des soroïstes et l’avancée de GPS? Nous pensons que non. En effet, ils ont déjà montré à l’opinion nationale et internationale qu’ils sont prêts à poursuivre leur combat jusqu’à la victoire finale, quelles que soient les épreuves. Comme l’ont fait hier les partisans du RDR et d’Alassane Ouattara. 

Cissé Sindou

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Lutte contre le covid 19: Le Professeur Samba Mamadou préconise le port du masque obligatoire à Abidjan

Construction du 4e pont : "le travail avance bien", rassure le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier