Politique : voici pourquoi Bédié a rompu le dialogue avec Ouattara





Bédié,Ouattara,Henri Konan Bédié,Alassane Ouattara,dialogue


Le dialogue amorcé entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié aura donc accouché d'une souris. C'est le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) qui en fait lui-même la révélation dans un post sur sa page officielle.
"Le dialogue qui s’était amorcé à l'Hôtel du Golf, vous en avez entendu parler. Depuis quelques jours vous n'entendez plus rien, pour des raisons précises", fait savoir celui qu'on surnomme le sphinx de Daoukro. Et d'en donner les raisons : "Il n'est, en effet, pas possible de continuer ce dialogue sans la libération de tous nos militants, tous nos cadres incarcérés. Il n'est pas possible de continuer ce dialogue sans la levée du blocus qui assiège encore quelques uns d'entre eux comme Hubert Oulaye. J’ai donc suspendu ce dialogue, jusqu’à ce que nos frères soient libérés. J’ai suspendu également ce dialogue jusqu’à ce que ceux qui ont été forcés de fuir à l’étranger opèrent un retour sécurisé chez nous. ".
Pour Henri Konan Bédié, ce sont des préalables non-négociables. Il laisse toutefois une porte ouverte au dialogue avec son ex-allié : " … Je pense bien que, dans quelques jours, ces différentes libérations seront faites pour que nous puissions reprendre le dialogue pour la parole qui a été rendue entre Alassane Ouattara et moi-même".
Le président Henri Konan Bédié ne manque pas de rappeler que, samedi 21 novembre 2020, qu’à son initiative, des cérémonies seront organisées dans tout le pays pour l'inhumation des "martyrs". Aussi, demande-t-il à tous les Ivoiriens d'observer, dès midi, une minute de silence "à la mémoire de tous ceux qui sont tombés".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Pêche illicite : La Côte d’Ivoire dispose d’un centre de surveillance radar et d’un système satellitaire

Revue de presse : Soro se signale depuis l’Espagne, le RHDP prépare 2020