Covid-19 : 3 964 écolières kenyanes tombées enceintes pendant le confinement





covid-19,kenya


 Dans le comté de Machakos, au sud-ouest du Kenya, 3.964 écolières, âgées de 12 à 16 ans, sont tombées enceintes de janvier à mai avec un pic en mars, soit 28 filles par jour, pendant la période du confinement décidée par les autorités pour lutter contre la pandémie du coronavirus, Covid-19.

Ces données qui émanent de l’institut en charge des statistiques sanitaires, dénommé “Kenya Health Information System”, ont été recueillies dans les hôpitaux et confirmées par les autorités locales. « Pendant cette pandémie de coronavirus, nous avons 4 000 filles enceintées. Ce sont tellement de filles innocentes », a déclaré la cheffe du département de la jeunesse et de l’instruction civique de Machakos, Salome Muthama citée par les médias internationaux.

Selon Mme Salome Muthama, 200 de ces filles sont âgées de moins de 14 ans. « Comment une fille de 12 ans peut-elle devenir mère ? », s’est-elle indignée tout en précisant que ces grossesses sont liées à des abus perpétrés au sein des familles, sans toutefois évoquer le terme « inceste ».

Les conséquences de ces actes sont nombreuses et compromettantes pour les jeunes filles. Selon une étude de l’ONG britannique ‘Plan International’, 58% des jeunes filles ne retournent jamais à l’école après une première grossesse. Une décision prise soit par « honte », soit après une exclusion par l’école, signale-t-on.

Le Kenya compte actuellement 4.738 cas confirmés dont 1.607 guérisons et 123 décès.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Angleterre/ Josée Mourinho n’est plus le coach de Manchester United

Mawell Cornet va prolonger avec l'Olympique Lyonnais