Jeux africains 2019 : Le taekwondo offre à la Côte d’Ivoire ses premières médailles





Jeux africains 2019,Côte d’Ivoire,Taekwondo


Le taekwondo, dont les athlètes sont entrés en lice mardi, a permis à la Côte d’Ivoire, de glaner ses premières médailles au cours des 12è Jeux africains qui se déroulent, à Rabat, au Maroc.
Il s’agit de trois médailles d’or décrochées par les taekwondo-in Cissé Cheick Salah (-80 kg), par ailleurs champion olympique de sa catégorie, Gbané Seydou (-87 kg) et Coulibaly Bouma Férima (-49 kg).
Pour Cissé Cheick, qui a dédié sa médaille à DJ Arafat pour le service rendu à la Côte d’Ivoire, sa mission aujourd’hui est donc d’être au top niveau en vue de représenter dignement son pays dans les compétitions internationales. Il a remercié le Président Ouattara et son gouvernement pour le soutien envers certains athlètes de haut niveau.
« J’aimerais que les gens puissent nous soutenir. J’ai tout eu dans ma vie et aujourd’hui, je me bats pour mon pays. C’est très important que les gens puisent nous soutenir. Je dis merci au Président Alassane Ouattara qui, après les jeux de Rio, nous ont confiance. Ils ont essayé de nous mettre dans les situations professionnelles pour qu’on puisse travailler. Cette aide nous permis aujourd’hui de se maintenir », a-t-il confié à Radio Côte d’Ivoire.
Quatre autres athlète Eléphants taekwondo-in seront au programme de la journée de ce jeudi. En attendant, ces trois médailles en or placent la Côte d’Ivoire en 6è position au classement des médailles, a-t-on appris.
Les 12è Jeux africains ont débuté depuis samedi, à Rabat, mais la cérémonie officielle a eu lieu, lundi, en présence des autorités marocaines et des hautes sommités en charge du sport au plan mondial.

(AIP)

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : Dans sa colère contre Ariel Sheney : DJ Arafat attaque Le Molare

Quatre membres d’une même famille périssent dans un accident de la circulation