Depuis Paris, Guillaume Soro previent: "d'ici septembre-octobre, quelque chose va se passer"





Guillaume Soro,Crush,Paris


L'ex président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro, en disgrâce avec le pouvoir en place à Abidjan a rencontré, ce samedi, à Paris, certains de ses partisans lors d'une rencontre dénommée "crush". 

Au cours de cette rencontre, Guillaume Soro a appelé ses partisans à unir leurs forces, car "quelque chose va se passer en octobre".

"Vous avez entendu dire que nous mettrons en place quelque chose. Chers amis, Chères crusheuses, chers cruscheurs, d'ici septembre-octobre, quelque chose se passera et je vous demande à vous tous de vous mobiliser", a prévenu Guillaume Soro au cours de cette rencontre qui a vu la mobilisation de quelque 300 personnes, selon les organisateurs.  

Guillaume Soro qui a fustigé la gestion des tenants du pouvoir a appelé à changer les choses en Côte d’Ivoire, estimant que ce qu'il voit n'est pas ce qu'il a  rêvé pour son pays.

Sur la gestion du pouvoir, M. Soro estimé que le premier mandat du président Alassane Ouattara était bon. Mais les choses ont commencé à se gâter quand certains lui ont mis dans la tête qu'il fallait qu'il fasse un 3e mandat. "Il a oublié de diriger le pays et ils ont commencé à penser à confisquer le pouvoir".

"C'est ce qui me choque", s'est indigné le président du Comité Politique.

Lambert KOUAME  

Partarger cet article

En lecture en ce moment

L’homme qui aurait dû devenir le premier noir africain dans l’espace meurt dans un accident de moto

Elections locales : le groupe parlementaire PDCI-RDA dénonce les conditions du scrutin et condamne les braquages électoraux.