Plaidoyer du Gerdes-Afrique pour la limite d’âge à la présidentielle et la suppression du poste de vice-président





plaidoyer-du-gerdes-afrique-pour-la-limite-dage-a-la-presidentielle-et-la-suppression-du-poste-de-vice-president


Le président de la section ivoirienne du Groupe d’étude et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social en Afrique (Gerdes-Afrique), Souleymane Traoré, a appelé les organes ivoiriens assermentés à engager les procédures légales visant « la suppression du poste de vice-président de la République et le plafonnement de l’âge des candidats à la magistrature suprême ».

A la faveur de la journée internationale de la démocratie, le Gerdes-Afrique section Côte d’Ivoire a, dans une déclaration, indiqué avoir mené une étude comparative avant, pendant et après la mise en vigueur de la loi sur la vice-présidence. Sa conclusion est que « aucun impact significatif n’a été révélé sur la gouvernance ».

En ce qui concerne le plafonnement de l’âge des candidats à la présidence de la République, l’organisation affirme, sans toutefois les nommer, que les principaux leaders des grandes formations politiques de Côte d’Ivoire ont dépassé 75 ans révolus et que « l’évocation desdites personnalités suscite un excès de passions dans la conscience collective de nombreux concitoyens ».

Considérant que ces passions ont chaque fois conduit à de graves crises sociopolitiques, le Gerdes-Afrique Côte d’Ivoire plaide pour leur retrait de la scène politique par le biais  de voies légales.

« Ce n’est peut-être pas la meilleure solution, mais il faut l’expérimenter pour voir », a soutenu l’organisation.

(AIP)

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

PDCI-RDA : Duncan et plusieurs cadres du parti "exclus temporairement"

Interview/ Anna Leganni (directrice adjointe de la communication de l'IAAF) : Pour avoir un responsable de la communication dans une fédération, il faut un minimum de moyens